P1070383__2_

Il en va des recettes de Keiss Kuchen, ou Gâteau au fromage blanc en yiddish, comme des discussions talmudiques : chacun a sa version. Les recettes sont donc très variées : blanc d'oeuf battus en neige ou non, pâte traditionnelle ou biscuits écrasés, crème fraiche ou non....

J'ai choisi de réaliser plusieurs recettes et de vous donner mes impressions au fur et à mesure.

Dans la série "Keiss Kuchen", voici donc l'épisode 1. C'est une recette de Nadine qui a transité par Yolaine (qui fait les plus jolis faire-parts de Paris) et que j'ai pas mal modifiée.

Pâte :

- 250 g de farine
- 125 g de beurre pommade
- 1 jaune d'oeuf
- le zeste d'un 1/2 citron
- 50 g de sucre
- un peu d'eau

Mélanger tous les ingrédients, ajouter l'eau. Pétrir le strict nécessaire, envelopper d'un film alimentaire et laisser reposer au réfrigérateur le temps de préparer la garniture .

Garniture :

- 1 kg de fromage blanc à 40%
- 1 barquette de Saint Moret
- 10 cl de crème fraiche épaisse
- le zeste d'un 1/2 citron
- le jus d'un 1/2 citron
- 1 sachet de sucre vanillé
- 150 g de sucre en poudre
- 5 oeufs + 2 jaunes
- 50 g de farine

Séparer les blancs des jaunes, monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Mélanger le fromage blanc (égoutté au préalable dans un chinois pendant une heure), le Saint Moret, la crème fraiche. Ajouter les jaunes, les sucres, le zeste et le jus. Puis en dernier la farine et les blancs en neige. Mélanger en faisant attention à ne pas les casser.

Montage et cuisson :

Etaler la pâte au rouleau puis foncer un moule rectangulaire et assez haut. Verser la garniture.

Faire cuire dans un four préalablement chauffé à 170-180°

- 25 minutes puis sortir et laisser reposer dehors 10 minutes
- 25 minutes, puis sortir et laisser reposer dehors 10 minutes
- encore 20 minutes (baisser le four à 150 ° lors de cette dernière cuisson) puis sortir le gâteau et le laisser complètement refroidir

A déguster bien refroidi.

Notre verdict : un bel aspect. La cuisson en trois fois permet au gâteau de bien monter et de ne pas retomber comme un soufflé une fois sorti du four. Un goût bien citronné, une texture légère. Toutefois, je préfère les Keiss Kuchen ayant une texture un peu plus dense, plus crémeuse. Je vous invite donc à consulter ma deuxième recette de keiss kuchen.

P1070388__2_

P1070389__2_